200 kilos de poisson avarié saisis

Publié le 18 Juillet 2013

200 kilos de poisson avarié saisis

Le Parisien

Brochettes de poisson pané, crustacés, poissons entiers… avariés, périmés depuis 2007 pour certains produits. C'est cette marchandise douteuse qu'un grossiste de Gennevilliers stockait dans ses entrepôts.

La quantité de crevettes et autres filets de colin impropres à la consommation est hallucinante. Elle représente au moins 200 kg. Pour la Direction départementale de protection des populations, ex-service de la répression des fraudes, l'affaire a démarré grâce à une indiscrétion.



Crevettes, langoustines et surimi congelés détruits

Un connaisseur de l'entreprise, située non loin du port de Gennevilliers, s'est ému du non-respect des conditions d'hygiène chez ce grossiste, qui approvisionnait quelques marchés locaux, notamment Asnières et Bois-Colombes, et des entreprises de restauration collective. Le comité départemental de lutte contre les fraudes (Codaf), coprésidé par le préfet et le procureur de la République, a piloté le contrôle organisé en début de semaine. Sur place, policiers et enquêteurs spécialistes de la fraude ont découvert trois conteneurs de 1200 litres chacun, pleins de produits de la mer invendables. Ainsi qu'une quinzaine de palettes sur lesquelles s'entassaient crevettes, langoustines, surimi congelés. Tout aussi impropres à la consommation. Le tout a été détruit par les services vétérinaires à la suite du contrôle, opéré entre lundi et mercredi.

La marchandise avariée découverte dans cette entreprise familiale, créée depuis plusieurs décennies et dirigée par un homme de 48 ans, représente quelque 25000 €. Les investigations se poursuivent, avec notamment la vérification d'autres stocks.

Le grossiste a été interrogé mais pas placé en garde à vue. Il pourrait s'en tirer avec une grosse amende.

Le Parisien

Rédigé par EMConsulting

Publié dans #Alimentation

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article